Les joueurs d’échecs sont-ils des génies ?

Victime des préjugés, les échecs sont souvent perçus comme un jeu complexe, réservé à une certaine catégorie d’individus de notre société. J’ai souvent entendu dire, en tant que joueur d’échecs, des phrases comme :

Ah tu joues aux échecs ! Tu dois être fort en Maths alors !

On peut les comprendre. Déplacer des pièces sur 64 cases nécessite des capacités mathématique au-delà du commun des mortels.

Comme tu joues aux échecs, tu dois être super cultivé

Ce qui veut ne rien dire. Oui, on s’intéresse à l’univers des échecs comme n’importe quel passionné dans son domaine.

Les gens qui ne pratiquent pas les échecs ont tendance à sublimer, voire élever les échecs comme un jeu intellectuel, où seul des intellectuels y ont accès.

Les échecs pour tout le monde ?

Je vous répond directement : OUI

J’ai commencé les échecs assez jeune, vers l’âge de 6 ans en regardant mon père jouer. De ce fait, j’ai croisé un nombre incalculable de joueurs en club et en tournoi. Et croyais moi, c’était très hétérogène niveau “intelligence” . Moi-même, pendant mes études, j’étais un élève moyen, surtout en maths. Mais j’étais bon aux échecs, j’ai pu atteindre un classement ELO plus élevé que les joueurs de ma catégorie.

Je suis tombé sur un article de Futura-Sciences qui explique que des chercheurs ont mené une étude qui montre une corrélation entre les réussites à des tests d’intelligence et le classement ELO de certains joueurs d’échecs. Alors que
László Polgár ( théoricien des échecs), a éduqué ses trois filles avec un entraînement d’échecs intensif pour démontrer que le génie n’est pas inné. Toutes les 3 sont devenues championnes.

Mais pourquoi ces préjugés sur les échecs ?

La société aime bien organiser, classer, hiérarchiser. Et c’était tout trouver pour les échecs :

D’ailleurs, je tiens à préciser que sur la page Wikipédia, les échecs sont toujours considérés comme jeu de société. Mais que sur la page du Sport Electronique, ce dernier est proche de sports moins directement physiques, comme les échecs.

Il faudrait se mettre d’accord !

Oui, des études ont montré que les échecs développent certaines caractéristiques comme la patience, la mémoire à court terme. Mais comme dans n’importe quel domaine, le tir à l’arc développe bien l’adresse et la précision, et la course l’endurance et la vitesse.

Et comme dans n’importe quel autre domaine, il y a des gens plus doués. Des Magnus, Kasparov, Karpov sont bien plus que de simples joueurs d’échecs. Ils possèdent sûrement des capacités intellectuelles plus élevées que les gens qui ne jouent pas aux échecs, mais aussi de ceux qui jouent aux échecs.

Je vous conseille de regarder le film sur Magnus Carlsen “Magnus” si vous ne l’avez pas vu. Il démontre bien que l’on peut devenir un grand champion d’échec sans être qualifié de génie. Et comme l’a dit notre cher Kasparov :

J’aime trop la vie et je suis trop intelligent pour me laisser enfermer dans le jeu d’échecs.

Garry Kasparov.

Laisser un commentaire

Derniers articles

Partagez cet article aux autres joueurs d'échecs

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter